Deprecated: strripos(): Non-string needles will be interpreted as strings in the future. Use an explicit chr() call to preserve the current behavior in /home/clients/be405a4958202b7b6110b12acb5da08e/webarthome/_head.php on line 76
ART HOME - GALERIE GRATADOU
Bienvenue dans l’atelier de Gaspard Noël à Paris.
gaspardnoel.fr        
Photographe - écrivain - vagabond "Autoportraits métaphysiques"

"Mon œuvre entière est futile. Mon existence entière est futile. Rien de ce que je peux faire ne pourra me faire sortir de la futilité."

Les autoportraits métaphysiques de Gaspard Noël sont une ode à la différence et à la vie bonne : « Je me sens très bien sur terre » dit-il. Optimiste, non violent et arboricole, ce vagabond des bois a passé une partie de sa vie dans les grands chênes. Si chaque photographie comporte un geste exceptionnel, leur auteur estime cependant, que nous pourrions tous, comme lui, vivre ce « meilleur présent », ces moments de grâce et de contemplation, qui rendent libres d’emprunter les plus beaux chemins. Ces moments où se dépassent les peurs symboliques en nous permettant une meilleure compréhension du monde, d’où l’on ressort galvanisés, et où l’on irradie de puissance, de confiance absolue dans nos réflexes de survie, dans notre instinct. Pour lui, notre vrai pouvoir d’humains réside dans la multitude d’univers, dans l’espace immense des possibles que nous portons tous et chacun, en nous. C’est un message artistique, c’est une philosophie, c’est un choix de vie. Nu, parce qu’aucun vêtement ne lui paraît adapté, parce que la moindre pièce est référencée, un peu ridicule, se rapportant à une époque. Parce que l’habit dénature la nature, la nudité permet d’échapper à ce qu’il considère comme une fantaisie, lui qui entend s’inscrire dans l’histoire authentique de l’humanité, dans la justesse du sujet, intemporel, infini. Et si la nudité décuple dit-il les sensations, elle est sensorielle, sensuelle, mais aussi sociale et permet de toucher ce point d’équilibre entre notre extrême fragilité et notre immense force, nos capacités de résistance, physique et morale. Ainsi, par le déplacement de nos références face aux précipices que sont ces paysages à couper le souffle, aux éruptions volcaniques, aux glaciers, aux montagnes, aux éléments auxquels il se confronte, se reconsidère le vide et par une extension sémantique un peu magique, nous rapproche de « cet horizon immense qu’il nous appartient d’explorer, pour reprendre la route et aller n’importe où, sans crainte, sans souci.».
Photographe - écrivain - vagabond "Autoportraits métaphysiques"

"Mon œuvre entière est futile. Mon existence entière est futile. Rien de ce que je peux faire ne pourra me faire sortir de la futilité."

Les autoportraits métaphysiques de Gaspard Noël sont une ode à la différence et à la vie bonne : « Je me sens très bien sur terre » dit-il. Optimiste, non violent et arboricole, ce vagabond des bois a passé une partie de sa vie dans les grands chênes. Si chaque photographie comporte un geste exceptionnel, leur auteur estime cependant, que nous pourrions tous, comme lui, vivre ce « meilleur présent », ces moments de grâce et de contemplation, qui rendent libres d’emprunter les plus beaux chemins. Ces moments où se dépassent les peurs symboliques en nous permettant une meilleure compréhension du monde, d’où l’on ressort galvanisés, et où l’on irradie de puissance, de confiance absolue dans nos réflexes de survie, dans notre instinct. Pour lui, notre vrai pouvoir d’humains réside dans la multitude d’univers, dans l’espace immense des possibles que nous portons tous et chacun, en nous. C’est un message artistique, c’est une philosophie, c’est un choix de vie. Nu, parce qu’aucun vêtement ne lui paraît adapté, parce que la moindre pièce est référencée, un peu ridicule, se rapportant à une époque. Parce que l’habit dénature la nature, la nudité permet d’échapper à ce qu’il considère comme une fantaisie, lui qui entend s’inscrire dans l’histoire authentique de l’humanité, dans la justesse du sujet, intemporel, infini. Et si la nudité décuple dit-il les sensations, elle est sensorielle, sensuelle, mais aussi sociale et permet de toucher ce point d’équilibre entre notre extrême fragilité et notre immense force, nos capacités de résistance, physique et morale. Ainsi, par le déplacement de nos références face aux précipices que sont ces paysages à couper le souffle, aux éruptions volcaniques, aux glaciers, aux montagnes, aux éléments auxquels il se confronte, se reconsidère le vide et par une extension sémantique un peu magique, nous rapproche de « cet horizon immense qu’il nous appartient d’explorer, pour reprendre la route et aller n’importe où, sans crainte, sans souci.».


Covid-19 information: Les expéditions des lots vendus en France ne pourront se faire que lorsque les mesures de confinement seront terminées.